Auto

Une voiture légendaire : la Golf GTI

volkswagen-golf-7-gti-051
Ecrit par Mathias

Considéré par beaucoup comme la voiture de l’année, la Golf GTI 7ème du nom nous revient cette année avec encore plus de sport et de puissance. Produite depuis les années 1976, La Golf GTI est aujourd’hui une référence de la berline compacte sportive. Zoom sur ce nouveau bolide de chez Volkswagen.

Design extérieur et ergonomie intérieure

À première vue, la Golf 7ème du nom ressemble trait pour trait à sa grande sœur la Golf VI, elle n’en est rien à quelques détails près. Cette nouvelle Golf VII GTI reprend quelques lignes de son prédécesseur tout en apportant quelques traits spécifiques. À l’avant, la Golf VII GTI se différencie par son bouclier un poil plus imposant avec une bouche plus dessinée. À l’arrière, la Golf VII adopte de nouvelles optiques qui ont un effet 3D et marque sa sportivité avec ses deux sorties d’échappement indépendant situé aux extrémités de la voiture.

Côté intérieur, la Golf VII respecte à la lettre le code stylistique de la marque en offrant une ergonomie sympathique avec une finition digne des premiums allemands. Quelques traits de finition sont propres à la GTI, à savoir les surpiqures rouges sur le volant et la sellerie à carreau qui rappelle les anciennes GTI d’époque. Seul bémol, le volant n’est pas réglable à souhait ce qui laisse moins de marche de manoeuvre dans la position de conduite.

Motorisation et comportement

Côté moteur, sous le capot de cette Golf GTI millésime 2015, on retrouve sans surprise le 2.0L TSI de la marque, mais avec quelques modifications. Sur ce nouveau moteur, la culasse intègre directement le collecteur d’admission et d’échappement et permet un meilleur rendement du moteur. Autrement dit, cela permet une diminution de la consommation qui passe à 6L au 100 km contre 7L au 100 km pour l’ancienne Golf. En ce qui concerne la performance, la GTI est une véritable petite bête féroce, mais on regrettera simplement la lenteur de la boîte robotisée DSG qui peine à offrir des sensations sportives. Heureusement que la boite manuelle est agréable et permet de tirer profit au maximum de la puissance de la voiture.

Pour ce qui est du comportement, la Golf VII GTI semble moins joueuse qu’une Renault Mégane RS, elle est d’ailleurs bien trop sérieuse et efficace pour permettre quelques moments amusants. On notera également une direction peu communicative qui feutre le plaisir de conduire.

En somme, la Golf VII GTi est une bombinette comme on en fait aujourd’hui, puissante et civilisée, on regrettera simplement le manque de fun de la voiture avec les différentes aides à la conduite un peu trop intrusive.

À propos de l'auteur

Mathias

Grand passionné de voitures sportives et mécanique depuis mon plus jeune âge, je souhaite partager ma passion avec les internautes. Alors n'hésitez pas à suivre régulièrement mon blog personnel sur l'auto, je propose très régulièrement des actualités à la fois pratique, d'entretien et bien sûr, des derniers bolides du marché.