Auto

Peugeot Citroën DS : en route pour devenir une marque premium

citroen-ds3-02
Ecrit par Mathias

Le constructeur français a l’intention de révolutionner l’univers de l’auto grâce à sa marque DS. Issues d’une étroite collaboration entre deux leaders, les DS sont des citadines d’un design et d’une modernité bluffantes. Aujourd’hui, Peugeot Citroën veut faire de ses DS, des références de luxe sur le long terme. Les deux sociétés sont bien conscientes que cela risque de prendre une dizaine, voire une quinzaine d’années. Mais quoi qu’il en soit, elles veulent s’inscrire dans les hautes sphères en matière d’auto. Le DG, Yves Bonnefont, de déclarer que son équipe souhaite évoluer vers le « haut de gamme », d’ici 2025 ou plus s’il le faut. Et l’aventure DS commence en Chine.

DS vs les Allemandes en Chine

La Citroën DS5 LS commercialisée en Chine est 5 fois moins coûteuse par rapport à une Audi A3 Sedan, qui présente pourtant des caractéristiques similaires. Il en est de même pour la DS6, une SUV de ville, plus accessible qu’une Audi Q3 (moins volumineuse). Voilà le hic ! D’un côté, les DS sont, certes, plus abordables, mais leur image de la marque est grandement sous-estimée. De l’autre côté, les sociétés allemandes appliquent une stratégie de domination par les coûts pour écraser les Citroën DS. Bref, elles sont plus en clin à séduire une clientèle plus « raffinée », ce que recherche Bonnefont. L’heure est au changement, comme l’affirme le Président de Peugeot Citroën, Carlos Tavares. À l’horizon 2020, il prévoit déjà d’amincir la différence de prix entre les DS et les voitures allemandes de luxe.

Même si un demi-million de DS ont été écoulées sur le marché en fin 2014, une diminution de 4,5 % a pu être constatée sur les 3 premiers trimestres. La solution : revoir le design (extérieur et intérieur) de l’engin et l’équiper de gadgets à la pointe de la technologie.

Le visage prochain de DS

La team DS a du souci à se faire, car elle a eu l’habitude de créer des voitures s’inspirant à la fois de Peugeot et de Citroën, mais pas du meilleur d’elles. Il faudra également viser des événements d’un haut standing afin d’étaler les prochaines DS. À Paris, par exemple, un DS Store ouvrira, sous peu, ses portes. Et ensuite, à Bruxelles. Un bon départ, en tout cas.

Espérons que DS sera en mesure de rivaliser avec les Allemandes en soignant son image. Car il faut bien plus que des prix bas pour attirer les clients, surtout les plus raffinés.

À propos de l'auteur

Mathias

Grand passionné de voitures sportives et mécanique depuis mon plus jeune âge, je souhaite partager ma passion avec les internautes. Alors n'hésitez pas à suivre régulièrement mon blog personnel sur l'auto, je propose très régulièrement des actualités à la fois pratique, d'entretien et bien sûr, des derniers bolides du marché.