Auto

Une Ferrari d’un nouveau genre, la 488 GTB

La-nouvelle-Ferrari-488-GTB
Ecrit par Mathias

Illustre descendante de la fameuse Ferrari 308 GTB, la nouvelle Ferrari 488 GTB aux allures de 458, marque un tournant majeur dans les moteurs de la firme de Maranello avec l’arrivé d’un moteur V8 suralimenté. Déjà présent sur le modèle California T, la suralimentation semble être une nouvelle voix pour Ferrari compte tenu des règles antipollution de plus en plus strictes.

Des lignes typiquement Ferrari

La Ferrari 488 GTB ressemble étrangement à sa grande sœur la 458, mais en regardant plus en détail, nous remarquerons que cette nouvelle venue de la firme est d’un tout autre genre. Bien que l’aérodynamisme reprend essentiellement celui de l’ancienne 458, la 488 GTB reste une Ferrari belle et sensuelle tout en démontrant une gueule très sportive.

Un intérieur minimaliste

L’environnement intérieur d’une Ferrari est spécialement pensé pour offrir des sensations et un plaisir de conduite au pilote. Et la 488 GTB ne déroge pas à cette règle. À son bord, on retrouve donc une instrumentation complète pour donner au pilote les informations qui lui sont nécessaires. Pourtant malgré l’aspect minimaliste et très épuré de l’intérieur, cette nouvelle monture propose tout de même une finition très chic et premium.

Plus de chevaux

En comparaison avec sa devancière, la 488 GTB gagne en puissance et compte maintenant plus de 670 ch avec son moteur V8 3.9l biturbo. Si auparavant le record de la 458 Speciale était de 608 ch avec son moteur 4.5l atmosphérique, la 488 GTB la dépasse de très loin avec une cylindrée moindre grâce à l’apparition de la suralimentation que l’on avait retrouvée pour la dernière fois sur la F40. Ce moteur développe donc un couple de 760 Nm de couple à 3000 tr/mn ce qui est une performance tout à fait monstrueuse. Le tout s’accompagne d’une boîte pilotée à 7 rapports issus de la course.

Un comportement époustouflant

Comme à son accoutumé, Ferrari propose des modèles très maniables et performants tant sur circuits que sur route ouverte. La 488 GTB offre donc un comportement irréprochable avec un côté joueur. Pour cela, la 488 GTB compte sur un poids allégé grâce à l’utilisation massive d’aluminium notamment pour le châssis. Le tout s’accompagne d’une électronique très performante sans pour autant être intrusive pour transférer sur le bitume les 670 ch de la bête.

En somme, certains puristes attendaient cette Ferrari d’une nouveau genre au tournant, mais en définitive, cette 488 GTB a su éloigner les craintes par sa performance et son efficacité bestiale.

À propos de l'auteur

Mathias

Grand passionné de voitures sportives et mécanique depuis mon plus jeune âge, je souhaite partager ma passion avec les internautes. Alors n'hésitez pas à suivre régulièrement mon blog personnel sur l'auto, je propose très régulièrement des actualités à la fois pratique, d'entretien et bien sûr, des derniers bolides du marché.